mission Aout 2009

Dr Dominique Charleux

Accueil du site > Nos Missions > Rwanda > mission Aout 2009

Compte-rendu de séjour au Rwanda Août 2009.

 Séjour de 2 semaines du 04 au 18 08 09 au sein de l’orphelinat « Mère du verbe » à Kigali, orphelinat ouvert depuis 1994 et dispensaire pédiatrique attenant ouvert depuis novembre 2008. Il s’agit donc d’un dispensaire encore en création, en cours d’organisation.

Comme dans tout dispensaire africain les consultations sont assurées par des IDE consultantes, et il y a recours à un médecin généraliste si le cas est difficile. Pendant mon séjour un collègue généraliste le Dr Michel Nyst, ancien coopérant belge, avec 30 ans d’expérience derrière lui donnait bénévolement 3 mois d’activité pour aider à l’organisation du dispensaire.

J’ai initialement vus les cas de dermato qui avaient été sélectionnés dans les semaines précédents ma venue , et les enfants de l’orphelinat ayant des soucis dermatologiques , parallèlement j’ai classé les échantillons médicaux apportés et découvert que l’infirmière référente de la pharmacie avait besoin d’aide.

Nous avons crée un inventaire de tout le matériel à disposition , avec pour les médicaments un classement par genre et utilité et un répertoire alphabétique établi sur les noms pharmaceutiques et de spécialité.

Il apparaît qu’il est important de préparer un tel classement avant le séjour, avec des précisions sur l’usage des produits apportés et bien sûr il faut faire figurer sur le document les dates de péremption ; Ceci permet que les infirmières prescriptrices connaissent les produits confiés et les utilisent à bon escient et en tenant compte des dates de péremption de l’ensemble du stock.

J’ai également rencontré un médecin rwandais travaillant au CH de Kigali qui m’a mis en relation avec la dermatologue du CHK : le Dr Kimonyo. Elle a accepté que j’assiste 3 matins à ses consultations, elle est très seule : 3 dermatologues au Rwanda seulement, elle était contente des échanges et est prête à accueillir tout nouvel intervenant. Le CHK n’a pas les moyens de lui financer des congrès à l’étranger, il faudrait s’organiser avec des laboratoires partenaires pour la faire venir en France ou en Allemagne où elle a fait une partie de sa formation. Ses moyens de travail sont assez dérisoires et pour un enfant sans assurance santé, j’ai rapporté en France la biopsie que nous avons faite.

J’ai rencontré une pharmacienne et un préparateur en pharmacie et nous avons vu ce qu’il est possible d’avoir à disposition pour les prescriptions de dermatologie au Rwanda. A l’issue de ces discussions j’ai pu élaborer un petit document de protocoles de traitement de la quinzaine de pathologies dermatologiques les plus courantes au Rwanda , à la demande des IDE du dispensaire.

Ce document informatisé leur reste comme outil de travail après ce séjour et il a été également fourni à un autre dispensaire de Kigali où j’ai passé une journée à voir leur cas de dermatologie, le contact avait été pris dès la première semaine par mon ami médecin coopérant, gros dispensaire avec 600 patients jour où j’ai été merveilleusement accueillie.

Le père Vito fondateur du dispensaire va essayer d’organiser un réseau avec d’autres dispensaires pour augmenter le recrutement lors de la venue de médecins spécialistes et pour que des services du même type lui soient rendus par les dispensaires partenaires. Ceci n’était pas encore établi lors de mon séjour.

Le séjour a été humainement très enrichissant, des rencontres avec des personnes de grande qualité, la sensation d’être utile peut-être autant comme organisatrice que comme dermatologue, et une grande envie de repartir, voire de faire une formation complémentaire en médecine tropicale pour être plus polyvalente.

Dr D. CHARLEUX