mission janv/Fev 2014

Accueil du site > Nos Missions > Cambodge > mission janv/Fev 2014

RAPPORT DE MISSION CAMBODGE JANVIER/FEVRIER 2014 BEATRICE KUHN

Au cours de ce séjour, nous avions pour but de faire le point sur plusieurs projets mis en place fin 2013 et poursuivre la Formation des Mamans Santé débutée en janvier 2012.

La Semaine intégration

120 étudiants de 1re et 2e années à Phnom Penh ont bénéficié de ce programme qui comprenait :

Visite médicale après de notre médecin le Dr SIN Sotikun. Celle-ci en a profité pour faire des tests VIH et Hépatite B.
Nous avons pu ainsi vérifier l’immunité de nos filleuls et programmer la vaccination de ceux dont le test était négatif pour l’hépatite B.

•Visite auprès de notre dentiste le Dr SUORN Monika.
Les soins dentaires nécessaires sont en train d’être prodigués à tous ceux qui en avaient besoin.

•Visite auprès d’un de nos anciens filleuls ophtalmologue
Les interventions chirurgicales et les commandes de lunettes vont être budgétées.

Deux jours de stage (photos 4a/4b) auprès de l’association Karoll & Setha
Ce stage devait permettre aux étudiants de mieux appréhender les risques inhérents à leur vie en foyer au centre de la « Capitale »
Avec des ateliers, jeux de rôle etc. afin reconnaître des situations à risque (viol, prostitution, drogue..)
Mais aussi : cours sur la physiologie, l’anatomie, les MST, la contraception.

Visite de la ville, des facultés, des monuments et du musée, dîner de clôture pour permettre à tous de se connaître

Globalement positive, avec une belle implication de nos VSI en poste, cette semaine nous a permis aussi de faire le point sur les suites à donner à plusieurs projets.
•Ainsi nous allons tenter une extrapolation du statut immunitaire vis-à-vis de l’hépatite B à l’ensemble de nos enfants. Et mettre en place un vaste programme de dépistage et vaccination pour la totalité de nos filleuls.
•Nous avons pu pointer quelques dysfonctionnements et manques de discipline de la part des étudiants. Il nous revient donc de savoir mieux les motiver, les convaincre du bien-fondé des stages, et les rendre acteurs de la gestion de cette semaine.
•Ont contribué au financement de cette semaine, en 2013, la Fondation Amanjaya et l’entreprise Speedy.
•Nous reconduisons le programme pour 70 étudiants de 1re année à la rentrée 2014

Le programme « infirmière

Il avait été décidé de favoriser la présence d’infirmiers (ères) dans les centres en dehors de Phnom Penh et Battambang
•Ces 2 villes ayant une équipe médicale EAA permanente
•Ceci avait pour but d’établir un relais avec le Dr Sotikun à Phnom Penh. Celle-ci, bien que connaissant presque chaque enfant de EAA, ne peut se déplacer en permanence en province
•L’infirmière était recrutée parmi le personnel de l’hôpital public voisin ; ce qui permettait aussi de pouvoir bénéficier le cas échéant, de ses relations dans les services.

17 centres en province
•Certains ne sont pas pourvus d’ infirmière, car ils ne le nécessitent pas, du fait de la présence de personnel d’encadrement très au fait de la maladie.
•Dans d’autres, les infirmières sont prises en charge par des sponsors associés au fonctionnement global du centre
•Enfin, certaines infirmières sont financées par le programme
« Friends & Family »

•J’ai évalué au cours de ce voyage 6 recrues qui m’ont présenté leurs cahiers de suivi, bien à jour. Sotikun m’a confirmé leur implication
•Nous avons à déplorer 2 cessations d’activité liées à : une démission et une longue maladie. Les recherches pour les remplacer avancent..
•2 foyers sont trop isolés pour trouver une candidate
•Nous reconduisons ce programme sur 2014-2015

La cure de Spiruline (photos 8 et 9)

1082 enfants ont bénéficié d’une cure de 6 semaines de spiruline en partenariat avec l’ONG Antenna*
•Sur ces 1082 enfants, plus de 80% ont vu leur IMC (indice masse corporelle) progresser de façon notable.
•10% environ sont stables et quelques rares enfants ont vu leur IMC diminuer .
•Nous devrions, là encore, reconduire cette expérience
•MAIS nous devons aussi envisager une vaste étude sur l’alimentation de nos centres. Leur approvisionnement en riz (partenariat avec le Ministère des Affaires Sociales à travers les gouverneurs de province), le contenu des rations alimentaires avec la part protéines et vitamines (légumes et fruits)
•En particulier : développement des potagers cultivés par les enfants, élevage de porcs et/ou de volailles.
•Cette 1re cure a été financée par notre partenaire Lindner

La Formation Mamans Santé

•Ces mamans (ou papas pour 2 foyers) sont des mamans nourrices choisies par le Dr Sotikun et les directeurs de centre.
•Elles doivent servir de relais entre les autres mamans nourrices, et l’infirmière ou le Dr Sotikun
•Elles sont censées veiller à l’hygiène (sanitaires, cuisine, linge et toilette des enfants)
•Elles ont reçu cette année une 2e formation mettant l’accent sur certaines maladies dermatologiques, la délivrance de certains médicaments en accord avec Sotikun.
Mais aussi un rappel sur les gestes d’urgence et l’hygiène dentaire.

Le coût des programmes

Partie financée cette année :
* Semaine intégration des étudiants : 9500 $
(Fondation Amanjaya)
* Cure Spiruline : 2390 $ (Lindner)
* Formation Mamans Santé : 13900 $ pour les 3 sessions 2013, 2014, 2015 (SOS Orphelinats du Monde)
Partie non encore financée :
* Programme infirmières : 3600 $/ an pour 6 centres (« Friends & Family » à compléter )
* Programme « Santé » pour couvrir nos besoins de médicaments et hospitalisations : 24000 $/an

Avenir

Nous envisageons une nouvelle session de formation en janvier 2015 avec vérification des acquis auprès des participant(e)s ;
et surtout une présentation de ce programme aux directeurs de centre afin de mieux les impliquer. Il est important qu’ils soutiennent ces mamans Santé dans leur rôle auprès des autres mamans Nourrices.
Ce programme est soutenu par l’Association Orphelins du Monde qui participe au défraiement des mamans à Phnom Penh lors des formations ; mais qui participe aussi à la revalorisation de leur salaire mensuel.